Soutien à la création
chorégraphique

Création d\'un
centre socio-culturel

Echanges Culturels

Création d’un centre socio-culturel

Le projet à long terme de l’association serait d’ouvrir un centre chorégraphique à Bobo Dioulasso. La culture est la première richesse du Burkina Faso puisque le pays n’a que très peu de ressources naturelles. Cette culture peut engendrer une véritable économie et être source de revenu pour la population : pour les musiciens, les danseurs, mais aussi pour toutes les personnes qui en bénéficient indirectement par la venue de danseurs d’autres pays, par l’organisation de spectacles (cuisiniers, marchands, gérants de salle…).

Malheureusement les artistes ne reçoivent que peu de soutien et ils n’ont pas de structures pouvant les accueillir pour leurs répétitions par exemple. Le seul lieu de résidence artistique est le centre culturel français qui travaille avec un nombre restreint d’artistes. Le projet de l’association serait donc de créer un lieu disponible pour accueillir des résidences, mais être aussi un lieu de rencontre et de formation pour les plus jeunes. Un lieu relais entre les artistes confirmés et les jeunes qui se lancent, un lieu qui pourrait aussi mettre à disposition du matériel, notamment des instruments. Enfin un lieu où les artistes pourraient être épaulés et formés aux démarches administratives concernant leur profession afin qu’ils puissent être autonomes.

Ce projet nécessite de récolter des fonds importants, d’où le fait que ce soit un projet à long terme. Les bénéfices des soirées et de la vente d’artisanat sont destinés à la réalisation de ce projet.

Les étudiants de l'école d'architecture, membre de l'association IMHOTEP, architecture solidaire, ont rejoint le projet en 2015.

il accompagnent l'association dans la définition du programme de travaux et la conception architecturale.

Le terrain a été acquis en 2014, secteur Belleville à Bobo Dioualasso.